Ateliers d’écriture

Ateliers d’écriture menés avec divers publics:

  • ATELIERS ADULTES au Patronage Laïque les mardis soirs en alternance depuis 2015
  • au Centre d’animation les Halles les lundis soirs  ateliers adultes avec l’association Passage d’écriture http://passages-ecriture.fr/
  • au Centre Ressource Théâtre Handicap de 2012 à 2014
  • ATELIERS ADOLESCENTS AVEC F93
  • au collège à Blanc-Mesnil sur le climat 
  • aux collèges à Stains et à Livry-Gargan sur le thème de la nuit
  • ATELIERS ADOLESCENTS AVEC LES EAT
  • au Lycée professionnel PAUL BERT classes de seconde- de 2011 à 2016 tous les ans nous lisons à la Maison des auteurs les extraits produits par les élèves au cours de l’année
  • ATELIERS ENFANTS
  • à l’Ecole primaire classe CM1 à St Quentin – rencontres enfants et personnes âgées, écritures de portraits
  • à l’Ecole Ille à Rennes classes CM1 dans le cadre d’une résidence d’artiste
  • ATELIERS A LA REUNION dans le cadre de BAT LA LANG
  • pour les professeurs à l’ESPE
  • en classe de 6eme SEGPA
  • pour les ados à la Kazado

Formation d’animatrice à ALEPH

Et voici blog crée année 2015/2016: 

http://ateliersdecritureclasse2senblyceepaulbert.over-blog.com

Extraits de textes produits en ateliers par les élèves du  Lycée professionnel Paul Bert à MAISONS ALFORT


 

Extraits de l’atelier d’écriture mené en 2015 sur le thème du fantastique

Textes des élèves de la classe de seconde avec Mme Chantal Laurent


QUI JE SUIS EN CHIFFRES

2 mes premiers pas

4 je commence à faire du vélo tout seul

20 ans 1m 73

Je rentre au lycée paul bert en 2014

J’ai 15 ans

1 mère 1 père 1 frère 1 soeur

2 maisons en France

10 doigts 10 orteils

1 ordinateur 1 tablette

24 calculatrices 4 grains de beauté

J’ai 3 rêves 1 ambition et trois grosses blessures

15 c’est ce que je suis 16 c’est ce que je serai

2: 26 l’heure à laquelle j’ai regardé ma montre

née aujourd’hui le 02 03 à 13 H

1000 amis

avant j’habitais au 28

je dors toujours vers 1heure du matin

je m’appelle 56

j’ai 2 soeurs qui s’appellent 55 je les aime 100

J’ai 16 ans mais j’ai une mentalité de 8

 

D’APRES LE HORLA DE MAUPASSANT

Samedi

On a beaucoup mangé ensuite Z est venu et tout a basculé.

Dimanche 15

Réveillée à 11 h j’ai rien fait de la journée

Je sens une main frottant la mienne je coupe ma respiration

Dans la salle de bain je cligne des yeux six fois, je me rince six fois le visage, le miroir se brise et on trouve sur les bouts de miroir un autre visage, un visage inconnu… J’étais entouré de miroirs brisés…

Dimanche je suis tombé de mon lit

Lundi

Anxieuse de venir en cours. Je me demande si j’y vais ou pas si ça va toujours être la même chose J’y vais parce que je veux avoir mon bac

Dimanche

j’ai fais le ménage je suis sortie avec ma mère on a fait une balade au bord de la Marne. J’avais l’impression qu’une force voulait me pousser à l’eau.

Samedi 14

Je regardais ma montre puis je vis dans le reflet ma mère qui me faisait un grand sourire

elle resta sur ma montre pendant plusieurs secondes

Je me regarde et je vois le reflet d’une femme très grande toute fine, qui porte plein de bijoux plus le temps passe, plus l’image de la femme part et je me vois en train de me noyer dans un ruisseau.

 

VILLES INVENTEES

ANIMAUX EXTRAORDINAIRES D’APRES BORGES

 

Le Miauffre est un endroit sombre situé au nord de l’australie il est vraiment difficile d’y accéder cet endroit est délaissé personne n’ose y retourner depuis qu’une créature étrange remplie d’aiguilles dans le corps a fait son apparition, sortis de nulle part, il est venu tout saccager et même déloger les habitants de cet endroit, au jour d’aujourd’hui, le sol est rempli de trous, c’est un endroit à ne pas visiter.

Ma ville s’appelle Soleilville le soleil est toujours parmi nous, une ville où les gens ne sont pas obligés d’être heureux, un monde où chacun pense ce qu’il veut sans se soucier des avis des autres, les bâtiments de cette ville sont tous grands, le ciel est rose, les rues les arbres les trottoirs sont en bonbons.

Le monde Time est un monde où les humains ont des têtes d’horloge les gens ne parlent pas, ils communiquent par télépathie tic tac tic tac…

l’homme montre, homimontre, il se nourrit de pile et de batterie

la miverte : une migalle verte elle longe les murs lentement et elle n’est pas seule dans son corps

elle préfère manger des coccinelles de préférence

et vit là où c’est humide c’est à dire dans les cuisines

le chamole est un chameau qui vit dans le Pôle Nord il n’aime pas la chaleur

il a six jambes un long cou il est tout poilu

il se promène avec une trottinette, il mange des blocs de glace

un carnmoto : un canard en moto

un canard qui vit sur une moto qui est jaune et mange des étoiles

un liolit :un lion qui lit des contes pour les enfants

l’alphaoiseau : il a la tête en forme de o le corps en forme de t et les pieds en forme de c

METAMORPHOSES

Mon envol

Je suis dans mon lit, sous ma couette, chez moi

je sens des picotements aux yeux et aux ongles, je vois que j’ai des griffes à la place des doigts

je me regarde dans le miroir, mes yeux ont changé de couleur l’iris est vert kaki fluo ma vision s’est améliorée multilpliée par dix. Je peux regarder quatre fourmis depuis le sixième étage… Ma bouche s’est transformée en bec jaune vif. Je ne peux plus parler, quand je parle les gens me regardent bizarre… Limite ils me prennent en photo avec eux… Je me dis que cela peut être un avantage…

Un an plus tard, je me suis transformée entièrement. Je suis devenu un aigle royal. Je travaille en tant que mascotte de baseball. Finalement, on ne m’a pas rejeté. Je prends mon envol dans le stade… et ils m’acclament, on m’appelle Hawkman….

La routine

Il est 14H16, je fais des pâtes avec du poulet. Je mets la table après j’attends que mon repas chauffe. Je vais m’asseoir sur le canapé, je commence à sentir la nourriture, ça me donne faim, mon odorat commence à se développer, je descend du canapé il me parait plus grand. Je vais à table. Tout me parait lourd, je finis de manger je me sens faible et fatigué je vais me coucher dans mon lit. Je dors des heures sans me réveiller je sens une transformation en moi mais je ne me réveille pas. Ma mère crie elle me regarde bizarrement, elle me dit regarde-toi et je me vois avec de longs bras des poils je suis devenu un paresseux.

Un an plus tard, rien n’a changé, je suis toujours un paresseux, je dors je mange ça ne me dérange pas, pour ma famille rien n’a changé aussi déjà quand j’étais humaine, j’étais toujours fatiguée donc ça change rien pour eux aussi…

Les quatre saisons

J’ai mis de la musique pour faire le ménage. Une belle journée s’annonçait. Il faisait beau, la musique m’ambiançait. Je sentis mes membres s’élargir. D’un coup, je ne voyais plus, le son de la musique diminua, le soleil sombra de plus en plus.

Qu’est-ce qui m’arrive? Je fais plus de deux mètres. Des branches, des feuilles naissent en moi.

Un oiseau se pose et construit un nid. Je ne comprends plus rien. Un homme s’adosse à moi je crie mais l’homme n’entend pas.

Un an plus tard, je fais plus de trois mètres, j’ai affronté les quatre saisons. Aujourd’hui nous sommes en automne, je comprends que je suis devenue un arbre sans feuilles. Je suis soulagée, simple.


610-345-8a6d86Lecture des textes écrits par les élèves en mai 2014

à la Maison des auteurs organisée par les EAT


Textes des élèves en classe de seconde avec Mme Chantal BERT

Atelier d’écriture mené en 2014


IL Y A CHOSES QUI TE FONT GALOPER LE COEUR COMME …

Comme quoi?

les vacances

la mort de quelqu’un de proche

se réveiller alors qu’il n’est pas l’heure

le son du vent

le foot

l’ordinateur

l’orage

un arbre

le sifflement d’un coquillage

une bonne douche chaude

les sentiments

les voyages

manger du riz cantonnais

écouter du rock

le sourire d’une jolie fille

une paella de ma mère

le pipi du matin et du soir avant de se coucher

courir après le bus et le rater

 

DES CHOSES QUI NE SONT PAS BONNES A GRAND CHOSE COMME …

mettre un smoking pour faire du sport

un escargot

les poils

un chat qui miaule

parler à un sourd

aller chez le coiffeur en étant chauve

bronzer à l’ombre

des shorts l’hiver

des doudounes l’été

l’ouverture facile quand on achète de la dinde

penser à des choses stupides

rigoler pour rien

une carte déchirée

tuer

l’art plastique

le corps qui se réveille à 6 heures

dire bonjour le soir

un bonnet sur la tête pour dormir

une fenêtre cassée

être musclé mais moche

une cigarette sans briquet

crier tout seul

une plante carnivore

 

DES CHOSES QUI TE FONT PEUR, VRAIMENT PEUR…

du sable dans les yeux

quand nos mères nous disent « je serai pas là tout le temps »

pas d’electricité lorsqu’on est seul à la maison

marcher dans une rue où tout le monde te regarde

des cheveux qui nous étranglent

le moustique qu’on entend la nuit et qui se colle dans l’oreille

 

IL ETAIT UNE FOIS, MOI…

Dans la nuit du 11 avril, ma mère a eu une douleur intense au ventre. Elle crut qu’elle avait envie d’aller au toilettes. Alors que c’était moi qui préparait mon arrivée. …

Je suis né le mois de juillet dans une salle de boxe. J’étais dans le ventre de ma mère, il faisait froid. je suis sortie pour faire de la boxe pour me réchauffer.

Je suis sorti comme une lettre à la poste. Je ressemble à un oeuf de cinq kilos.

Il était une fois ma naissance, un 22 septembre 1997, il y avait plein de fumée de cannabis dans l’air. Mon père et ma mère sont arrivés à l’hopital une bouteille de vodka à la main.

Il y avait des bouchons sur la route, la voiture ne pouvait pas doubler alors mon père appela la grue du chantier d’à côté pour porter la voiture et la déposer plus loin.

Moi, je suis né au milieu d’une galaxie qui venait de naitre. Ma mère venait de manger du bouillon de poule. On était près d’une planète avec un côté où la nature était flambant neuve mais de l’autre, il y avait un violent orage. On pouvait voir la planète succomber à cet orage. Et moi, je suis né dans le dernier vaisseau spatial marchant au pluténium et au lait, qui a pour nom B.P 707.

Moi, je suis né à l’intérieur de la fusée Ariane. Depuis tout petit, je pouvais voler. J’étais en sécurité dans la fusée. Je ne manquais de rien. Ma mère s’occupait bien de moi. Un jour, j’ai vu la planète Terre par le hublot, j’ai cru que c’était un ballon de foot.

QUELQU’UN EST ENTRE, TOI

J’ai pas eu le courage de te dire que je suis tombé love,

je t’avoue que tu m’attires, ton regard vaut de l’or,

j’ai pas osé aller te voir pour t’avouer mon coup de coeur mais je t’avoue que j’ai cotoyé le bonheur.

Un soir d’hiver, j’ai ressenti un coup de coeur de folie, un sentiment incompris,

j’avais même une douce euphorie.

Je suis tombé love et mon coeur était sur off.

J’aimerai tant remonter le temps pour revivre ce court instant.

Le coup de téléphone avait été bref, mon coeur s’est mis à battre,

tellement bref que j’ai cru avoir une crise cardiaque.

610-345-e23631Toute la classe de seconde était là au rendez-vous…

Ici, petite répétition avant l’entrée du public

http://www.paulbert.net/1-83-L-Atelier-d-Ecriture.php

http://www.eatheatre.fr/Formation/les-actions-lirecrire-en-milieu-scolaire.html


Ateliers sur le climat // inventions de nouveaux mondes à partir de photos

Et si nous étions des hommes et femmes miniatures?

810933_61216_68ca4395ae_l photo Jason Barnhart1082035378 photo Jason BarnhartOrathay SouksisavanhPhoto Orathay Souksisavanhjason-barnhart-1photo Jason Barnhart

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s