Biographie

Sabine Revillet voit le jour à Clermont-Ferrand- Mais c’est en Bourgogne qu’elle chasse l’escargot.

A St Etienne elle suit une formation de comédienne puis de là à Paris un pas, elle commence à écrire dans le métro l’histoire d’une fille candide qui glisse d’un point à un autre sur une musique de Schubert.

Avec sa première pièce Pardon, elle est lauréate de la Fondation Beaumarchais. Clopin clopant elle continue d’écrire tout en cherchant le sujet.

Elle écrit –Les gens que j’aime pour la Comédie de St Etienne, Les révélations de Josiane 2 pour le Fracas. Invente un bout d’Illusion.com et d’Alpha.com pour Le CNES, intervient sur le site internet Textopoly pour La Panacée, écrit Justin, celui qui tue en série pour La Compagnie Le Souffleur de verre, coécrit avec Julien Rocha Jules le Petit garçon et l’allumette et Aglaé au pays des malices et des merveilles, écrit un morceau pour Pièces montées et L’oeil nu dans le cadre du projet Binôme-Compagnie Les sens des mots (le temps d’assister en direct à une greffe de cornée).. Continue d’écrire une pièce pour enfants Tohu-bohu pour La Compagnie des Veilleurs puis La queue du lézard pour L’Adec et La Méthode pour les élèves du conservatoire du 10 ème arr de Paris avec La Mpaa.

Boursière du CNT pour L’Emission mis en scène par Johanny Bert et pour Ode à Médine mis en lecture par Leyla Rabih au Train de vie, le CNL lui accorde une aide pour Les Carnassiers. C’est l’histoire d’une femme qui ne veut pas vieillir, qui voudrait se vautrer dans une jeunesse éternelle. Se vautrer quand on n’est pas un animal ça fait mauvais genre alors elle transforme son héroïne en sanglier, Blanche Neige n’est pas loin.

Ensuite elle voyage, accueillie à la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon en résidence, à la Maison du comédien à Alloue dans le cadre de la Biennale de la lecture autour de l’œuvre de J.L.Borges. Elle court à Montréal grâce au CEAD et au CNT qui lui offre une place en cargo pour traverser l’Atlantique et aller en Guadeloupe juste pour entendre le chant des grenouilles. Elle nage sur l’ile de La Réunion dans le cadre de BAT LA LANG avec le CDOI et avec Fée Mazine dans le cadre de « Lire et dire du théâtre en famille », escalade les montagnes, avec vue sur les requins.

Actuellement elle prépare un grand projet autour de La Conspiration des poissons. Et sa pièce Les gens que j’aime, crée à la Comédie de St Etienne et mise en scène par Cédric Veschambre et Julien Rocha, est en tournée.

La peau du mille-feuille est édité aux Editions Lansman. Fissure de soeur qui a obtenu les Prix Guérande et des Journées de Lyon, a été publié aux Editions Théâtrales.

Écrire pour laisser entendre d’autres voix, celles qui n’ont pas, ou ont perdu la parole. Ecrire pour laisser parler les monstres et  quelquefois crier vengeance. Ecrire pour que l’espace du merveilleux et de l’irréel surgisse. Écrire pour juste observer les contours de la forêt à côté d’une fenêtre aux longs sapins verts penchés. Pencher sa tête comme les sapins, laisser le vent parler.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s