Mis en avant

Festival d’Avignon 2022

Rendez vous le 12 juillet à 17h au Conservatoire d’Avignon où sera présentée la maquette de laCompagnie des Lucioles, Mon Grand-père ce robot.
De 17H à 17H30
Entrée libre !

��������������������������������������������������������������������������


MON GRAND-PÈRE CE ROBOT

������


De Sabine Revillet
Mise en scène Jérôme Wacquiez
Avec Charlotte Baglan (Garance)
Michel Chiron (Jacques)
Robert Georges (Damien)
Judy Passy (Jérémy)
Kainana Ramadani (Angie)

Créateur visuel : Benoit Szymanski
Régisseur général : Simeon Lepauvre
 
Dans le cadre de l’appel à projet « Constellations » organisé par les EAT/SACD/AFC l’équipe de la Compagnie des Lucioles a été retenue pour créer le texte de Sabine Revillet « Mon grand père – ce robot » au festival d’Avignon 2023. 

Texte qui sera prochainement publié aux Editions Théâtrales. 

LE PROPOS
 
Jacques vient de mourir et Angie, sa petite fille, est désemparée. Elle imagine qu’il s’est réincarné. Garance, sa mère, s’inquiète pour elle et se réfugie sur Facebook. Si l’on pouvait enrayer la mort, quel soulagement ce serait…
 
Une publicité de l’entreprise Illusion Robotic lui donne une idée. Et si l’on remplaçait Jacques par un clone robotique ? Damien son mari n’est pas d’accord, mais le robot arrive dans la famille et bouleverse les pensées et la routine de chacun. Cette “chose” s’ingère dans leurs habitudes alimentaires et s’immisce dans leurs intimités…
Et si les objets animés possédaient un cœur comme nous ? Et si la réincarnation existait ? Et si les robots captaient les présences invisibles ?


Le texte a été soutenu par le Centre National du Livre. 
Il a bénéficié de deux résidences d’écriture, une avec le Collectif A Mots Découverts, et une à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. 


Projet présenté dans le cadre de « Constellations », nouveau dispositif pour accompagner les auteurs jusqu’à la création.

Seront également présentés Une vie là-bas de Jacques Dupont, Mademoiselle Océan de Stephen Pisani, Le chant de la baleine de Catherine Daele.

��������������������������������������������������������������������������

Et :

ÉTIQUETTE(S)

������

spectacle jeune public, coécrit avec Julien Rocha.

Théâtre dès 5 ans. Durée : 45 minutes

Mise en scène Cédric Veschambre du 7 au 28 juillet 2022 (relâche 11, 18 et 25 juillet) à 11h40 à La Chapelle des Antonins/ TARIFS de 5 à 10€.

Le spectacle se traverse avec un dé que le public peut lancer pour choisir ce qu’il va se passer. Il parle des étiquettes qui nous définissent dans un groupe, de celles qui nous enferment dans un mot, une émotion. Suis-je vraiment ce que les autres voient de moi ? Et si on essayait de les arracher ces étiquettes ! Non ? Elles collent vraiment bien.

Image en ligne

https://www.journal-laterrasse.fr/etiquettes-voyage-instructif-et-ludique-mis-en-scene-par-cedric-veschambre/

Bel été à toutes, tous ! 

Mis en avant

Résidence d’écriture à la Médiathèque Noailles

Un bonheur intense d’avoir pu écrire dans ce lieu merveilleux qu’est la médiathèque Noailles située dans un parc non loin de la mer. Beauté des yeux, joie des oreilles à entendre le chant des mouettes, et dès 18 heures, celui des grenouilles. Le bâtiment a été classé Monument Historique, il appartenait à la famille Rothschild.

Ce mercredi 29 juin à 14H30, je lirai des extraits de mes deux textes écrits et rêvés lors de cette résidence.

Les filles électriques

Un trio d’amies est bousculé par l’arrivée d’un garçon. Les personnalités se révèlent et les relations sont chamboulées. Pièce de théâtre sur le thème de l’amitié-amour et de la métamorphose.

Ma vie pleine d’écailles

Chloé vit avec sa maman. Elle se pose beaucoup de questions, surtout lorsque la maîtresse demande aux élèves de la classe de dessiner leur arbre généalogique. Elle qui se sent comme une moitié de petite fille…A partir de 7 ans

Merci au Théâtre de la Licorne, à la ville de Cannes et à la Médiathèque Noailles pour cet accueil.

La lecture au risque du théâtre ce 23 mai à 19H à la Maison des auteurs -SACD

Comment lire des pièces de théâtre, est-ce que tout le monde peut lire du théâtre ?

Lire du théâtre est-ce compliqué ?

Avec Emmanuelle Soler, Benjamin Oppert et Nathalie Bensard, nous témoignerons du contraire !

Je parlerai de mon expérience du dispositif Lire et Dire le Théâtre en Famille(s) dans le cadre des Scènes Appartagées.

L’évènement est organisé par les Ecrivaines et Ecrivains Associés du théâtre, il sera suivi d’un pot de l’amitié.

https://www.eatheatre.fr/fiche_evenement/questions-de-theatre-la-lecture-au-risque-du-theatre/?fbclid=IwAR2ab_znI-bVeNKWoP8q-0t4OhQthZGywpoMq42qKVzJNukr1kwBPrR73FA

https://lesscenesappartagees.fr/

Les Lunatiques 18 mai -15h Théâtre de l’Etoile du Nord

Le 18 mai à 15 H, ma pièce Les Lunatiques publiée aux Editions Koinè sera jouée lors du festival « Aux alentours » au Théâtre de L’étoile du Nord par le Collectif La Capsule

JEUNE PUBLIC – À PARTIR DE 8 ANS

Photos de Tali Cohen

Les assiettes valsent, les vêtements se déchirent. Partout des bouts de verre, des bouts de terre, des morceaux de porcelaine, des bouts de tissu. Rose se sent invisible au milieu de ses deux parents qui se disputent. Elle aimerait fuir, s’échapper et pourquoi pas, aller là-haut sur la face cachée de la Lune ? Rose tente le voyage et atterrit loin du fracas de sa maison. C’est fantastique mais c’est calme et cabossé. Comment redescendre ? Les Lunatiques parle de l’amour, de l’amour imprévisible, de l’amour affreux et des premiers émois, chamboulements.

Distribution

Texte : Sabine Revillet 
Mise en scène : Ambre Febvre – Thomas Larbey – Paul Lourdeaux 
Jeu : Alice Daubelcour – Thomas Larbey – Paul Lourdeaux – Théa Petibon   
Lumière : Maurine Boulet

TEXTE publié aux Editions KOÏNE

shttps://etoiledunord-theatre.com/saison/collectifs-la-fievre-et-la-capsule-les-lunatiques

Résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon

Heureuse de revenir à la Chartreuse pour écrire sur ce projet Les Abstinents (titre provisoire)

Avec Les Abstinents, j’ai envie d’écrire sur le corps, le plaisir, les tentations et surtout le désir, comment celui-ci se décline, comment une histoire d’amour prend naissance et se développe.

Deux adolescents, de rendez-vous en rendez-vous, vont apprendre à se connaître.

Bourse de création du Centre National du Livre.

Avec le soutien de la Chartreuse-CNES

.https://chartreuse.org/site/les-abstinents

Ateliers d’écriture à la carte.

Les ateliers d’écriture créative sont un espace privilégié, un lieu d’échange, un moment de bien être.

Un moment que l’on s’offre en dehors du temps, pour ralentir, un moment d’oubli de la vie quotidienne, une plongée dans l’imaginaire. 

Jouer avec les mots, les accueillir, les faire résonner, échanger en toute bienveillance avec d’autres, dans la bonne humeur, la convivialité, et la liberté de se dire, la liberté d’être, c’est ce que je vous propose lors de ces dix ateliers qui se dérouleront par zoom de mars à juillet ! 

Toutes les informations sur le lien suivant. 

https://sabinerevillet.wixsite.com/ateliers-ecriture

Tarifs pour un atelier à la carte : 40 euros / 2H30.

Si vous le désirez, il est possible de créer votre propre groupe à partir de 4 participants et nous envisagerons ensemble, les dates, j’accueillerai jusqu’à 7 personnes. (possible par zoom ou en présentiel) Si vous êtes intéressé(e)s, contactez-moi !

TEMOIGNAGES

Rosaline, Centre culturel Jules Vallès Patronage Laïque

« J’ai eu une très belle expérience d’atelier écriture avec Sabine
Revillet,
elle a été très soutenante, et a introduit des idées tout à fait
originales (La conspiration des poissons !!!) »

Danielle, W ou l’atelier d’écriture

A chaque atelier d’écriture, il y a un côté « pochette surprise » , quel sera le thème du jour? dans quel univers allons-nous partir? , questions auxquelles Sabine répond en nous emmenant toujours loin de notre quotidien. C’est une des qualités des ateliers qu’elle anime.

Cependant, si je devais en choisir une seule, je parlerais de sa qualité d’écoute. Ecouter les textes des participants n’est pas donné à tout le monde. Ecouter les mots, écouter entre les lignes. Poser des questions, faire participer le groupe à cette recherche. Avec Sabine, j’ai appris à écouter les autres, à mieux les écouter, dans une démarche de partage où je me sens moi aussi écoutée, et c’est ça qui fait le sel d’un atelier d’écriture.

Guillaume, Centre culturel Jules Vallès Patronage Laïque

 » Je garde de l’atelier animé par Sabine un très bon souvenir. Ne sachant comment me lancer dans l’écriture et me rêvant écrivain à mes heures perdues, j’étais venu chercher une méthodologie pour écrire un livre. A l’arrivée, je retiens une belle rencontre entre une animatrice qui savait nous donner confiance dans nos écrits et un groupe avec des styles variés qui me surprenait à chaque atelier. Je n’ai pas écrit de roman depuis mais j’ai appris sur moi et les autres grâce à ces ateliers. « 

« L’union fait le papillon » aux Editions Théâtrales

Quelques années après ma pièce Fissure de soeur publiée aux Editions Théâtrales, joie de travailler à nouveau avec cette belle maison d’édition engagée.

Mon texte L’union fait le papillon est bien entouré: aux côtés des textes de : Penda Diouf, Samuel Gallet, Dominique Richard, Caroline Stella, Christophe Tostain.

Six pièces courtes pour la pratique du théâtre des 8-10 ans.

« Ces textes singuliers mettent en scène des enfants qui cheminent vers la solidarité, réinventent le verbe, se libèrent du harcèlement scolaire, interrogent l’école et la liberté, remettent en cause l’autorité du président et rejettent les despotes ».

Merci à Laurent Bénichou, La maison théâtre, Pierre Banos, et l’équipe des éditions Théâtrales pour cette aventure.

Résumé:

Clotaire décide de classer ses camarades de classe… Il y aura les Extras Plus, les Super Moins, les Plantes Vertes et les Ras Les Pâquerettes. En fonction, certains auront le droit de jouer au milieu de la cour, d’autres seront obligés de donner leur goûter… Celles et ceux-ci ne se laisseront pas faire. « De l’air de l’air Clotaire ! « 

Fissure de soeur, c’est l’histoire d’une petite fille malmenée, maltraitée, et qui s’invente, pour survivre, un double poétique. Elle se scinde en deux.

Extraits :

KARINE : La nourriture est devenue ennemie-confiture

Tu voudrais la remplacer par des bras, par une caresse, un bisou sur ta peau désert

Quand elle t’en donne des bonbons, Ils se tortillent dans ta bouche comme des asticots roses à la fraise

Ils t’attaquent le ventre et te désossent

Alors tu stagnes au lieu de grandir

Tu n’as plus faim plus gout à rien, et le chocolat c’est pire

On dirait que ce serait la nuit qui refuse de s’en aller

la nuit permanente, l’obscurité

Alors que toi le soleil, c’est ce que tu préfères,avoir le jour sur ton front

la lumière qui caracole sur tes tempes

Celle qui ne dit pas a dit ! 18 décembre

Plaisir de travailler avec une si belle équipe sur ce texte de Sarah Pèpe « Celle qui ne dit pas a dit ». C’est une étape de travail, une sortie de résidence qui sera présentée ce samedi 18 décembre au théâtre les Rendez-vous d’ailleurs, dans le 20ème à PARIS, à 19 heures.

Voici l’histoire de trois femmes… celle qui dit, celle qui dit après, celle qui ne dit pas…

Lorsqu’enfin, celle qui ne dit pas dit, l’ordre est bouleversé !

Dire, est-ce vivre ? DIRE, faire entendre sa voix, mais aussi les voix des autres…

Extraits :

« Quand je me tais qui parle en moi ? Qui ?

Qui me dit que je ne dois pas?

Mêler ma voix à d’autres voix ?
Me dit que je n’ai pas le droit ?
« 

Nous nous retrouvons en 2022 après cette première étape !

« Quand j’ai vu sa bouche me dire

Quand j’ai vu ses lèvres me dire

Quand j’ai vu ses yeux me dire

Sa voix me dire

Son expression me dire Son ton me dire
Son sourire me dire Ses gestes me dire

Son corps me dire
Quand tout son être m’a dit son mépris de moi M’a dit que je n’étais rien
Et qu’on pouvait me piétiner à l’envie
Puisque jamais rien ne serait dit
Ne sortirait de ma bouche

Alors J’AI DIT« 

Apéro Littéraire le 12 novembre à 19h à la MPAA Broussais dans le 14ème sur les cultures et identités LGBT

J’ai participé aux lectures avec Katia Crivalleri, Géraldine Masquelier Carpentier, Romy Milelli, Mayte Perea-Lopez, Elisabeth Renault-Geslin, Hervé Terrisse, Sarah Pèpe et Ronan Favereau.

La mise en espace était de Céline Perra.

Evenement organisé par Sarah Pèpe.

Ann Gangloff, créatrice du blog littérama les femmes en littérature présente les textes https://femmes-de-lettres.com/2021/11/11/les-autrices-questionnent-lidentite-de-genre-le-12-novembre-a-paris/?fbclid=IwAR2IrN6GYkGTWHmzrjaIODlUcqXS5eZlk03FBSJfqb8Q4Cu3GKaJ54zrwTY

Les Lunatiques avec le collectif Capsule

Avec Ambre Febvre, Paul Lourdeaux, Thomas Larbey, Théa Petibon.

Illust : Aude David

Pour consulter la capsule audio c’est ici ! https://www.collectiflacapsule.com/leslunatiques

https://www.collectiflacapsule.com/il-y-aura

https://www.edition-koine.fr/sabine-revillet/les-lunatiques/

Les assiettes valsent, les vêtements se déchirent. Partout des bouts de verre, des bouts de terre, des morceaux de porcelaine, des bouts de tissu. Rose se sent invisible au milieu de ses deux parents qui se disputent. Elle aimerait fuir, s’échapper et pourquoi pas, aller là-haut sur la face cachée de la Lune ? Rose tente le voyage et atterrit loin du fracas de sa maison. C’est fantastique mais c’est calme et cabossé.